Climat : le constat de faillite sans appel du Giec

Publié le par ottolilienthal

 

 

 

Le groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat a présenté le 13 avril la dernière partie de son rapport 2014. Il illustre la faillite complète de la lutte contre le changement climatique à l'échelle mondiale au cours de la décennie 2000.

 

 

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) a présenté le 13 avril dernier la dernière partie de son rapport 2014 qui concerne les mesures à prendre pour atténuer le changement climatique. Ce graphique, tiré de ce rapport, retrace l’évolution des différents facteurs qui expliquent la hausse des émissions de CO2 liées à l’usage des énergies fossiles. Il illustre malheureusement la faillite complète de la politique de lutte contre le changement climatique à l'échelle mondiale au cours de la décennie 2000.

 

 

 

 

L'intensité en carbone de la production d'énergie (en rouge, c’est-à-dire la quantité de carbone nécessaire pour produire une unité d’énergie utilisable par les ménages et les entreprises) a augmenté entre 2000 et 2010 alors qu'elle diminuait depuis trois décennies. C’est lié surtout à l’usage croissant du charbon dans la production d’électricité, en particulier en Chine.

 

L'intensité énergétique du produit intérieur brut (PIB) (en orange, c'est la quantité d'énergie nécessaire pour produire 1 euro de richesse) a certes, elle, continué à diminuer dans les années 2000, mais moins vite cependant que dans les années 1990, rompant ainsi la tendance à l'œuvre depuis trois décennies à l'accélération de cette réduction.

 

Comme, parallèlement, la population a continué à augmenter (bleu clair) et la hausse du PIB par habitant (bleu sombre) s'est, elle, accélérée, la hausse des émissions est passée de 2,5 % durant la décennie 1990 à 6,8 % durant la décennie 2000, un rythme presque trois fois plus rapide.

 

Depuis quinze ans, le Titanic a donc sérieusement accéléré sa course vers l'iceberg…

 

Guillaume Duval

 

 

Commenter cet article