Dans 10 ans, la France sera la puissance dominante de l’Europe, prédit le « Telegraph »

Publié le par ottolilienthal

En vingt paragraphes et deux graphiques, c'est un procès sans appel fait à l'économie allemande et aux choix politiques qui la déterminent. Invoquant trois spécialistes, dont l'un est lui-même allemand, le Telegraph assène un nouveau coup dur à destination d'outre-Rhin, alors que l'état économique de l'Allemagne vient d'être épinglé par quatre instituts de conjoncture.

« La France peut passer pour l’homme malade de l’Europe, mais les malheurs de l’Allemagne sont plus profonds, enracinés dans le dogme mercantile, la glorification de l’épargne pour son propre compte et la psychologie corrosive du vieillissement », dénonce le site anglais, dont l'article a été repéré par Courrier international.

Pour attaquer l'Allemagne, quoi de mieux que de s'appuyer sur le directeur de l’Institut allemand pour la recherche économique. Marcel Fratzscher vient de publier un livre intitulé Die Deutschland-Illusion. « Ce livre est un pamphlet contre le fétichisme fiscal du ministre des finances Wolfgang Schaüble, maintenant inscrit dans la Constitution à travers une loi d'équilibre budgétaire à laquelle il est quasi impossible de déroger. Il exprime la déception d'un pays “se reposant sur ses lauriers”, prisonnier de la “fausse idée partagée” que l'économie se gère comme le budget d'une famille, et rassuré à tort par la flatterie mal placée des pays voisins qui regardent rarement sous le capot du moteur allemand », fait valoir le Telegraph.

Après avoir mentionné quelques mauvais chiffres, le site anglais poursuit : « Depuis des décennies, les erreurs en matière de politique publique se succèdent. Les impôts et les structures sociales ont provoqué la chute du taux de fécondité. Le manque d’investissement a aggravé cet état de fait. D’ici cinq ans, tout le monde aura réalisé que l’Allemagne se trouve dans une situation grave et un budget équilibré ne constituera pas une défense suffisante. » Et de conclure : « D’ici dix ans, la France sera la puissance dominante en Europe. » De quoi achever d'entamer le moral des Allemands...

Commenter cet article