les aventures du commissaire Mosco

Publié le par ottolilienthal

Pierre Moscovici a choisi la journée mondiale de la maladie d'Alzheimer pour écrire une tribune dans les Échos qui a pour titre, préparez-vous, vous allez vous rouler par terre de rire: "Ne laissons pas filer les déficits". Trop drôle notre ancien ministre de l'Économie et des Finances depuis qu'il bosse à l'antenne du Café de Flore de la Commission Européenne. Attention, la concurrence était rude aujourd'hui pour Pierrot : Marisol Touraine, Ministre de la Santé, vient de déclarer "Nous avons sauvé la Sécurité Sociale". J'ai hâte d'assister à leur spectacle quand ils n'auront plus de job.

Marc Fiorentino

le commissaire Mosco fait la leçon

C'est donc Pierre Moscovici qui a très officiellement sermonné la France, le 28 novembre, au nom de la Commission européenne, dont il est désormais le commissaire aux Affaires économiques.

Dans sa grande mansuétude, la Commission a laissé jusqu'au mois de mars à la France, ainsi qu'à d'autres pays, pour faire de nouveaux efforts budgétaires. Mais Mosco a menacé : si le déficit reste excessif, ladite Commission "n'hésitera pas à prendre ses responsabilités", c'est-à-dire à sanctionner.

Ex-collègue de Mosco et actuel ministre des Finances, Michel Sapin n'a pas beaucoup apprécié les commentaires un peu raides du commissaire Moscovici.

"C'est compliqué pour lui, a-t-il grincé devant d'autres ministres. Parce que, ce budget 2014, c'est quand même le sien !"

Justement, Mosco sait de quoi il parle...

Le Canard Enchaîné, 3/12/2014

Commenter cet article