notes pratiques

Publié le par ottolilienthal

En guerre contre la mauvaise utilisation des échelles

Malgré des explications sur les notices d’utilisation, les échelles sont souvent installées à l’envers. Un Mâconnais a souhaité le faire savoir.

Savez-vous que la plupart des utilisateurs d’échelles ne les utilisent pas comme les fabricants le préconisent ? C’est le constat qu’a dressé Richard Lauriaut. Ce Mâconnais, qui a bon nombre de fois eu recours à cet outil dans le domaine professionnel, s’est retrouvé, un jour, pendu à une barre lorsque son échelle est tombée.

Après plusieurs conversations relatant des accidents du travail lié aux échelles, il a consulté… La notice d’utilisation ! « J’ai même appelé une société qui fabrique des échelles… Ils m’ont assuré que 95 % les installaient à l’envers. »

Par là, entendez que les éléments qui coulissent doivent être présentés côté mur et non côté utilisateur. « C’est pour cela qu’il vaut mieux la déplier face à soi et dos au mur. » Un angle idéal doit également être respecté. « Les pieds de l’opérateur contre les pieds de l’échelle, les bras doivent être tendus à l’horizontal tout en tenant l’échelle par un barreau ou les montants. »

Si l’information peut prêter à sourire, Richard Lauriaut rappelle tout de même que les échelles représentent en Saône-et-Loire 1,63 % des accidents du travail avec au moins quatre jours d’arrêt. « Les arrêts dus aux chutes ont représenté en Saône-et-Loire 3 % des indemnités journalières », précise-il après renseignements auprès de l’Assurance-maladie. Des inconvénients qui pourraient être évités en lisant, tout simplement, les notices d’utilisation… D’autant plus alors que les décorations de Noël vont être décrochées dans le mois qui vient !

Chiffres 2013, sources Carsat/assurance-maladie BFC.

Commenter cet article