Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

menaces sur la forêt française

Publié le par ottolilienthal

En 2016, 3.400 platanes du Canal du Midi ont été abattus à cause du chancre coloré

ENVIRONNEMENT Le remplacement des platanes du Canal du Midi se poursuit grâce au mécénat…

Le chancre coloré, ce champignon qui décime les platanes du Canal du Midi, continue son œuvre. Pour ralentir sa progression, en 2006, Voies navigables de France, gestionnaire du cours d’eau, lançait une campagne d’abattage. Elle s’est poursuivie l’an dernier puisque 3.400 arbres ont été abattus.

Parallèlement, 3.600 érables, micocouliers et autres peupliers ont été replantés en 2016 pour maintenir la physionomie de ses berges. Pour financer le remplacement de chaque arbre, dont le coût moyen est estimé à 3.000 euros, VNF poursuit ses opérations de mécénat.

Hausse des dons de particuliers

L’an dernier, 3,3 millions d’euros ont ainsi été recueillis auprès d’entreprises et de particuliers. « Dans ce contexte anniversaire, la collecte de dons au profit du projet de replantation a été en progression, tant au niveau du club des entreprises mécènes (+8 %) que des donateurs individuels (+12 %) », a indiqué Marc Papinutti, le directeur général de l’organisme public dans un rapport rendu public ce mercredi.

>> A lire aussi : Déjà 3 millions d'euros récoltés pour replanter les arbres du Canal du Midi, et c'est pas fini

Le programme de restauration des 42.000 platanes doit se poursuivre sur les 20 prochaines années et coûter au total 220 millions d’euros.

 

trois autres espèces menacées de mort en France

le pin

D'origine asiatique, le nématode du pin est un ver de moins d'un millimètre de long qui voyage grâce à un insecte ailé du genre Monochamus. Le nématode est un xylophage extrêmement destructeur de conifères contre lequel il n'existe aucune arme. Signalé en Europe pour la première fois en 1999, au Portugal dans la région de Setubal, il a depuis envahi tout le pays. Aucun cas n'a encore été signalé dans le massif des Landes, qui reste sous sa menace, car les destructions seraient irréversibles.

le frêne commun

Son ennemi est Chalara fraxinea, un champignon microscopique originaire d'Asie repéré pour la première fois au début des années 1990 en Pologne et responsable de la chalarose. Il a été identifié en France pour la première fois en 2006 et a depuis colonisé toutes les forêts au nord d'une ligne Normandie-Jura. Ce parasite affecte la troisième essence de feuillu commercialisée en France.

les chênes sessiles et pédonculés

Les chênes sont sous la menace de Ceratocystis fagacearum, un champignon américain extrêmement virulent et sans traitement sur les espèces européennes. L'Europe en est encore indemne mais s'il s'installait, les forêts du continent n'y résisteraient pas, provoquant une catastrophe écologique et économique majeure. Aussi des contrôles extrêmement poussés sont-ils réalisés sur toute importation de chêne en provenance d'Amérique du Nord.

Sciences et Avenir, n° 807, mai 2014

Commenter cet article