La tyrannie du sensationnel

Publié le par ottolilienthal

 

Au pays de Descartes, on joue à se faire peur en tenant pour vrais de simples ressentis. Et si l'on prêtait attention à ce qu'ont établi les scientifiques ?

 

 

La communication urgente et sensationnelle a pris une telle ampleur et le tissu intellectuel français est si peu familier avec le travail universitaire qu'une course en avant déconnectée de la réalité se développe et nous entraîne sur une mauvaise pente. Trois exemples récents ont montré comment les conversations de café du commerce avaient tendance à se substituer à l'information.

Résistance aux antibiotiques : des chiffres faux

D'abord l'annonce du drame de la résistance aux antibiotiques. Il a été annoncé que 12 500 personnes par an mourraient du fait de cette bio-résistance. Mon analyse basée sur des données scientifiques réelles est qu'il y en a peut-être un tous les deux ans à Marseille, et par extrapolation peut-être 50 par an au maximum en France. Je ne sais pas ce que nous réserve l'avenir, et évaluer le problème de la résistance est important, mais les chiffres sont faux. Il y a 3 000 morts par an en France provoquées par les accidents de la circulation.

Délinquance : des condamnations en hausse, pas les faits

Deuxièmement, un universitaire, Laurent Mucchielli, spécialiste de la délinquance, qui ne travaille que sur des données "réelles" et auteur de L'Invention de la violence (Fayard), a été dénigré pendant des années par l'Observatoire de la délinquance qui annonçait une augmentation permanente de la criminalité, et boycotté par la presse. Il se voit aujourd'hui reconnu par un nouveau rapport de l'Observatoire de la délinquance et de la réponse pénale, qui constate que le nombre de condamnations en France pour violence a augmenté de 64 % sans augmentation de la violence réelle, mais en raison de l'élargissement législatif du champ et par une sévérité exceptionnelle des magistrats français comparé aux autres pays européens. L'unanimité sur l'insécurité des partis politiques ayant repris les thèmes du Front national, à droite puis à gauche, a rendu inaudible la réalité mesurée, quantifiée et analysée. C'est sidérant.

Régionales : une fausse surprise

Enfin, les dernières élections régionales. Les sondages sur les candidats ont permis des projections suggérant tous les scénarios possibles. En réalité, il suffisait au milieu de cette agitation de regarder les cartes des votes du début du XXIe siècle en France, dans le livre Le Mystère français de Hervé Le Bras et Emmanuel Todd publié en 2013, pour y lire les résultats de 2015, en raison de la puissance des éléments culturels sous-jacents aux votes. Une fois encore, l'absence de formation universitaire et l'incapacité à distinguer entre une opinion et une étude font de nous un peuple futile et toujours surpris par le retour de la réalité. La traçabilité d'Internet permet d'ailleurs de retrouver prévisions et déclarations passées dont les auteurs ont souvent perdu le souvenir…

 

Commenter cet article