Les limites physiques à la croissance sont à notre porte, l'effondrement menace, mais nous ne le voyons pas

Publié le par ottolilienthal

Courbe de consommation électrique de ces deux derniers mois
source : https://www.rte-france.com/…/eco2mix/eco2mix-mix-energetique


Commentaire de Jean-Marc Jancovici :


"Dans notre société de machines, un indicateur permet de "mesurer" le degré de ralentissement de l'activité qui vient de s'abattre sur le pays : la baisse de la consommation d'électricité.
Sur cette vision de la consommation sur quasiment les 2 derniers mois (https://lnkd.in/gVSfi3t ), la baisse récente est très clairement visible, et accrédite l'idée d'une activité qui a baissé de 30% ± 10% (il y a un petit effet température).

Incidemment, la relation fonctionnerait aussi dans l'autre sens : si demain matin l'approvisionnement électrique diminuait de 40%, une partie des machines - pas très éloignée de 40% - ne pourrait plus fonctionner, et la production correspondante ne pourrait plus avoir lieu, avec une contraction du PIB associée.

Certes, on pourrait prendre moins de douches (on peut travailler en sentant mauvais !) et monter les escaliers à pied, et ca "encaisserait" une partie de la baisse de la disponibilité en électricité sans perte de production, mais ca ne pourrait pas représenter la totalité de ce qui manque.

L'épisode actuel est un exemple d'une décroissance soudaine et non souhaitée. Tâchons de nous en souvenir pour gérer de façon acceptable (désirable...) l'inéluctable contraction que le monde fini nous impose de toute façon."


(publié par Joëlle Leconte)

https://www.facebook.com/jeanmarc.jancovici/posts/10159118732942281

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article