Et si nous étions moins intelligents qu'il y a 2 000 ans ?

Publié le par ottolilienthal


D'après une étude américaine, le pic de l'intelligence humaine a été atteint entre 2 000 et 6 000 années auparavant et depuis, nos facultés n'auraient cessé de se réduire.

On entend souvent dire que la jeune génération s'abrutit devant la télévision et les heures passées à surfer sur internet. Mais d'après des scientifiques, cela ferait 2 000 ans que notre intelligence s'amenuise. En effet, ce serait environ entre l'an 0 et – 4 000 ans que l'Humanité aurait atteint son pic d'intelligence, d'après une étude de l'Université de Standford. Depuis, les gênes qui régissent nos capacités intellectuelles ont subi de nombreuses mutations qui aurait entraîné une réduction de nos facultés cérébrales.

 

Comme l'expliquent les chercheurs, notre mode de vie actuel favoriserait la mutations des gênes. "Cette transformation s'est probablement produite dans un monde où chaque individu était exposé aux mécanismes sélectifs bruts de la nature, en fonction des critères", a expliqué le Pr Crabtree. Mais ces pressions ne s'appliqueraient plus aujourd'hui. Le chercheur continue ainsi son argumentaire : "Un chasseur-cueilleur qui ne concevait pas correctement une solution pour fournir de la nature ou un abri mourrait probablement, avec sa progéniture, alors qu'un cadre moderne de Wall Street qui fait une erreur conceptuelle similaire recevra un bonus substantiel et sera un partenaire plus attirant. Clairement, la sélection extrême appartient au passé".

 

D'après cette étude, d'ici 3 000 ans, soit environ 120 générations, nous aurons tous acquis deux voire davantage de mutations supplémentaires et nuisibles à notre stabilité intellectuelle et émotionnelle.  "Je parierais que si un citoyen moyen de l'époque d'Athènes de 1 000 av. J.-C venait à apparaitre soudainement parmi nous, lui ou elle figurerait parmi les plus brillants et les plus vifs intellectuellement de nos collègues et compagnons, avec une bonne mémoire, un large éventail d'idées et une vue perspicace des questions importantes".

Une théorie discutée

 

Mais qu'est-ce qui définit l'intelligence ? D'après les définitions, elle correspond à l'ensemble des facultés mentales qui nous permettent de comprendre les choses qui nous entourent, les faits qui se produisent, et les relations qui peuvent exister entre les deux. On pourrait alors croire que l'Homme ne peut que s'améliorer.

 

D'ailleurs, la théorie du Pr Crabtree est largement discutée. D'après l'un de ses compères, le Pr Robin Dunbar, "cette théorie part du principe que notre intelligence est conçue pour nous permettre de construire des maisons et de jeter des lances vers des cochons dans les buissons, mais ceci n'est pas le véritable conducteur de la taille de notre cerveau. En réalité ce qui a conduit l'évolution du cerveau de l'homme et du primate c'est la complexité de notre monde social [et] ce monde complexe n'est pas sur le point de disparaître". Ainsi, la civilisation actuelle ne ferait pas forcément de l'Homme un être plus bête. La vie aujourd'hui n'est pas si simple, d'autres problèmes sont à régler. Qui plus est, un autre chercheur explique que la science aura suffisamment évolué d'ici à ce que cette mutation génétique ait lieu pour pallier cette hypothétique baisse de capacités.

 

http://www.atlantico.fr/decryptage/et-etions-moins-intelligents-qu-2-000-ans-546315.html

Commenter cet article