Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Internet chronique

Publié le par ottolilienthal

Oubliez tout ce qu'on vous a dit sur la sécurisation des mots de passe

 
 

Ponctuer son mot de passe de chiffres et de caractères spéciaux est inutile. Celui qui avait prodigué ces conseils voici 14 ans, vient de faire son mea culpa. Et il en livre de nouveaux qui devraient vous ravir.

Numérique : attention à la surchauffe !

Ordinateurs, smartphones et box internet, devenus des équipements indispensables à notre quotidien, consomment beaucoup d’énergie. Voici quelques écogestes pour réduire leur impact sur l’environnement et les factures…

Un mail envoyé, c’est 20 grammes de CO 2. Et si on multiplie les destinataires, les émissions de gaz à effet de serre augmentent de manière exponentielle. Nos ordinateurs, smartphones, tablettes sont également de gros consommateurs d’énergie. « Hors chauffage, ils représentent la moitié de notre consommation électrique », estime Roland Marion, chef adjoint du service Produits et Efficacité Matière à l’Ademe.

Eteindre sa box la nuit

L’agence publie une série de conseils pour limiter l’impact écologique. Le premier, c’est la sobriété à l’achat. Privilégiez le matériel léger, correspondant à vos besoins, et surtout ne renouvelez pas trop souvent les appareils. « On change de portable à peu près tous les deux ans, alors que ces produits sont des concentrés de matières rares, comme l’indium. On pourrait en manquer dans 20 ans », prévient Roland Marion. Une série de labels vous guide également vers des équipements plus respectueux de l’environnement (L’Ecolabel nordique, L’Ange Bleu, Energy star, Epeat, TCO, 80 plus).

Modifier nos usages permettrait également de limiter la consommation d’énergie et aussi d’alléger – un peu – nos factures. L’Ademe recommande d’éteindre et de débrancher votre ordinateur, imprimante ou box ADSL si vous ne vous en servez pas pendant une heure ou plus. Éteindre sa box la nuit permettrait d’économiser 20 euros par an, selon les calculs de l’agence. « Les veilles inutiles coûtent en moyenne 86 euros par an et par foyer », note Bela Loto Hiffler, auteure des Écogestes informatiques au quotidien. Sur votre téléphone, désactivez les fonctions GPS, Wifi ou Bluetooth si vous ne vous en servez pas. Réglez dès que possible vos appareils en mode économie d’énergie. Utilisez le mode veille sans modération : 4 % des écrans et 15 % des unités centrales sont laissés inutilement allumés en permanence.

Pensez aussi à l’environnement quand vous envoyez un mail. Ciblez bien les destinataires pour vos envois, limitez les pièces jointes (et allégez-les en envoyant par exemple un lien hypertexte plutôt qu’un document). Faites aussi le ménage dans vos vieux mails, nettoyez régulièrement le « cache » de votre navigateur internet. Triez également vos données : supprimez les photos et les vidéos jamais regardées… Et stockez le maximum de données localement. Car, explique l’Ademe : « A chaque stockage en externe, à chaque consultation des données qui sont conservées, on impose des allers-retours entre utilisateurs et serveurs. Or, transporter une donnée sur internet consomme deux fois plus d’énergie que la stocker pendant un an ! »

Élodie Bécu

939 mails non lus? Pour sauver la planète, commencez par nettoyer vos boîtes

Le stockage de milliers de mails inutiles n’est pas sans coût pour la planète. La start-up Cleanfox dévoile pour « 20 Minutes » les empreintes carbone annuelles des expéditeurs de mails les plus envahissants…

Commenter cet article