Quand les enfants confondent bonbons et berlingots de lessive

Publié le par ottolilienthal

 

En 5 ans, les empoisonnements provoqués par les dosettes de lessive liquide ont été multipliés par 10 ! Quelques conseils pratiques et d'urgence...

 

Le nombre d'empoisonnements d'enfants en bas âge avec des dosettes de lessive liquide ne cesse d'augmenter. C'est le constat de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) qui organise, cette semaine, une campagne internationale sur les risques occasionnés par ces produits concentrés. En France, elle est relayée par la Direction générale de la concurrence, des la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) ainsi que par la Direction générale de la santé (DGS). Il faut dire que les chiffres sont éloquents : rien que dans notre pays, environ 5 000 cas ont été déplorés l'an dernier contre 500 en 2009. Une multiplication par dix en cinq ans. Il y a vraiment de quoi s'inquiéter. D'autant plus que les conséquences sont parfois graves.

 

L'objet mis en cause, c'est ce petit berlingot de lessive liquide, tentant à attraper, joli à regarder, agréable à manipuler voire à porter à la bouche puisqu'il sent si bon. Mais voilà, sa membrane est faite pour se dissoudre facilement dans du liquide (donc dans la salive ou dans des petites mains humides), libérant ainsi un concentré de détergent dangereux s'il arrive au contact de l'oeil ou s'il est avalé. Comme le précisent les documents de mise en garde, ces produits peuvent notamment provoquer des difficultés respiratoires, des nausées, des vomissements répétés ainsi que des brûlures des yeux ou de la peau.

 

 

Ne pas faire vomir l'enfant !

 

En cas d'exposition au liquide des capsules, il est indispensable d'appeler immédiatement un centre antipoison pour avoir un avis médical adapté à la situation. Si l'enfant a des difficultés respiratoires, c'est le 15 qu'il faut joindre sans délai. De plus, si du liquide est présent dans la bouche, il faut tenter d'en retirer un maximum avec un gant de toilette mouillé ou un linge propre humide. Il faut aussi éviter de faire boire la jeune victime pendant deux heures. En revanche, il est conseillé de lui donner à manger une compote, une crème dessert, du pain ou des gâteaux pour absorber le produit et tapisser la muqueuse digestive. Surtout, il ne faut pas faire vomir l'enfant, car cela entraîne un second passage toxique dans le tube digestif. Enfin, si la lessive a été en contact avec la peau ou les yeux, les rincer immédiatement et abondamment pendant une dizaine de minutes, y compris sous les paupières.

 

Évidemment, mieux vaut prévenir... Dans ce domaine, la première précaution consiste à ne pas stocker ces produits sous l'évier, comme c'est le plus souvent le cas, mais en hauteur, hors de portée et de vue des enfants. Ou dans un meuble fermant à clé (tout en veillant à ce que la clé ne soit pas accessible...). C'est - logiquement - le même message que celui délivré en novembre dernier par le responsable du service de toxicologie à l'hôpital des enfants du centre du poison d'Ohio, l'un des auteurs d'une étude publiée dans la revue Pediatrics. Les spécialistes américains notaient qu'un important fabricant américain avait modifié ses emballages au printemps 2013 pour qu'ils soient plus sûrs, avec des ouvertures plus difficiles et un avertissement mentionnant les dangers pour les enfants. Ce serait bien que tous l'imitent...

 

Commenter cet article